humeur & anecdotes

J’ai testé l’expérience de la « détox digitale »

1 comment999 views
ma détox digitale

Je l’écrivais il y a quelques semaines par ici … sur mon envie de faire une mini « détox digitale » à titre personnel.

Pourquoi j’ai décidé de faire une mini détox du téléphone ?

Le constat est là : depuis plusieurs mois, je sens que je m’épuise d’être tout le temps connectée sur les réseaux sociaux, d’avoir cette sensation de perdre mon temps sur le web et de m’abrutir un peu plus chaque jour à travers mon fil d’actualité sur Facebook par exemple (pour ne pas le citer).

« Tiens un message, je répondrai plus tard » … Mais je n’y arrivais pas.

Avoir cette impression d’être sollicitée avec toutes les notifications de mon téléphone.

Je vois mon téléphone comme un « compagnon de vie » qui sert à la fois d’appareil photo, de bloc note, de GPS, de gestion de mes réseaux sociaux, de ma boîte mail, etc.

Nos téléphones font désormais partis de nos vies et facilitent notre quotidien.ma détox digitale

Je me suis rendue compte il y a quelques temps que lorsque j’appuyais sur l’application de Facebook et des autres réseaux sociaux, c’était seulement par réflexe et non pas par envie.

Il est vrai que je passe beaucoup de temps sur Facebook, Instagram, Twitter, Snapchat et cette sensation de m’abrutir un peu plus chaque jour et de me demander « qu’est-ce que ces réseaux sociaux m’apportent vraiment » me trottaient trop dans la tête.

Bon, c’est vrai qu’avec ma casquette de « bloggeuse », c’est le « jeu » d’être actif, réactif, de partager le plus de photos, le plus d’infos. Cela faisait quelques mois que je me demandais « qu’est-ce que les réseaux sociaux m’apportent réellement dans mon quotidien à titre personnel ? ». Ca été un élément déclencheur dans mon envie de commencer une mini detox digitale.

« Maman pourquoi tu es sur ton téléphone ? ». C’est une question que mon petit girafon m’a posé avant nos vacances. C’est vrai ça, le constat était là : je sens que je m’épuise d’être tout le temps connecté, d’avoir cette sensation de devoir tout le temps poster, partager et aussi avoir cette impression parfois de perdre mon temps, m’abrutir un peu plus chaque jour sur mon téléphone. J’ai pris alors la décision de couper mon téléphone pendant quelques jours en août. ..10 pour être précise….et la lumière fut ! Je me sens mieux, reconnecté à moi même et j’ai surtout pas réinstallé des applications sur mon téléphone comme twitter et facebook pour ne consulter que sur mon ordinateur si besoin et pas « par reflexe » comme je faisais avant. J’ai toutefois gardé mon réseau préféré (pourtant si changeant et de moins en moins authentique) #Instagram sur mon téléphone (sinon je ne pourrai pas continuer à poster par ici ). Je vous parle très bientôt dans un article cette déconnexion, cette « mini #digitaldetox » qui a changé un peu ma vision des choses et qui m’a surtout reboosté pour une rentrée remplis de jolis projets. Et vous, avez-vous déjà coupé votre téléphone plusieurs jours les Girafons ? • BON VENDREDI Ps : cette photo a été prise par mon grand girafon lorsqu’on se promenait dans les venelles dans la ville de Saintes en #CharenteMaritime. #tgif #photooftheday #saintes #charente #igersfrance

Une publication partagée par ᴹᴬᴿᴸᴱᴺᴱ Travel Dreamer (@lagirafequivole) le

Je réalise que je passe beaucoup trop de temps sur chacun de ces réseaux et donc sur mon téléphone. Une application comme « Quality Time » m’a fait encore plus ouvrir les yeux sur le nombre d’heures que je passe sur mon téléphone et ça m’a fait peur. Selon l’application (allez je vous dis TOUT), je regarderai en moyenne 150 fois par jour mon téléphone (même si je ne le touche que pour regarder l’heure, l’application comptabilise quand même) et je passerai en moyenne plus d’1 heure sur Instagram et presque 2 heures sur Facebook chaque jour. Effrayant non ?!

De plus, selon des études, « les réseaux sociaux rendraient narcissique, les smartphones insomniaques, et les écrans apathiques ».

Bon, moi en tout cas, cela m’a motivé à utiliser mon téléphone autrement et je vous explique donc comment j’ai fait !

Donc, ma mission si je l’accepte, me déconnecter de tous mes réseaux sociaux pendant 10 jours et de moins regarder mon téléphone mécaniquement.

Mes étapes pour faire ma « Détox Digitale »

Mission acceptée : je suis prête à me déconnecter de tous les réseaux que j’utilise au quotidien : Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat et Whatsapp.

C’est parti !

La toute 1ère étape que j’ai effectuée (et cela quelques semaines avant de prendre la décision de tout couper quelques jours) était de prendre un radio réveil.

« Et pourquoi un radio réveil ? » Figurez-vous que je faisais partie des nombreux Français à dormir avec leurs smartphones. Pourtant, mon smartphone a toujours été en mode avion pendant mon sommeil mais j’utilisais mon téléphone avant de dormir et à mon réveil « pour vérifier » ce qui se passait dans mon téléphone. BIIIIIIIPPPPP erreur ! Selon (encore) des études, l’utilisation de son téléphone au lit amènerait à avoir un sommeil perturbé et pas réparateur car la lumière bleue de nos écrans retarderait la sécrétion de la mélatonine (qui est l’hormone responsable de l’endormissement). C’est pourquoi, j’ai souhaité prendre un radio réveil et laisser mon téléphone dans mon salon avant d’aller me coucher. Première étape, testée et approuvée !

Et vous, seriez-vous prêt(e) à franchir le cap de laisser votre portable à côté de votre lit ? ma détox digitale

Continuons avec la 2ème étape…et une première difficulté que j’ai rencontrée : celle de vraiment appuyer sur l’onglet « déconnexion » de chaque application. C’est se dire « c’est bon j’ai tous mes mots de passe pour me reconnecter par la suite ? ».  J’ai tout déconnecté sauf Instagram que je devais garder connecté pour des raisons professionnelles mais j’en ai profité pour désactiver toutes les notifications. Encore aujourd’hui, Instagram me rappelle parfois à l’ordre pour me dire que je peux réactiver les notifications pour une meilleure réactivité.

Ensuite en 3ème étape, c’est aussi supprimer cette fois toutes les applications qui ne me servent pas tant que cela (et cela fait d’ailleurs de l’espace sur son téléphone et c’est donc plutôt pas mal !). Sinon déplacer des applications qu’on souhaite moins regarder dans des dossiers ailleurs que sur sa page d’accueil de son téléphone. Par exemple, j’ai déplacé toutes mes applications des réseaux sociaux comme Instagram, Twitter, Facebook dans un seul et même dossier à la troisième page de ma page d’accueil pour éviter « toute tentation » de toujours cliquer dessus pour regarder ce qui se passe.

En 4ème étape, celui de s’occuper du « géant » Whatsapp qui est à mon sens L’application où nous passons aujourd’hui beaucoup de temps suivant le nombre de contacts et de groupes que nous avons. Je n’ai pas désinstallé Whatsapp mais je l’ai « désactivé ». Je m’explique… Pour cela, j’ai retiré toutes les notifications (évitant d’avoir le petit logo de whatsapp entre autres) et j’ai appuyé longtemps sur le logo de mon téléphone pour ensuite mettre ce logo dans la corbeille de mon téléphone (j’utilise un smartphone de marque Samsung Galaxy) afin de « désactiver » l’application. Alors oui, c’est très simple d’installer des applications sur son smartphone mais j’ai tout de même réalisé que ce n’était pas si simple parfois de retirer toutes notifications et désactiver les applications mêmes.

Et enfin la 5ème étape, avant de me déconnecter de tout cela, j’ai souhaité prévenir mon entourage que j’allais être (pour une fois) moins réactive que d’habitude et que je me coupais de mon téléphone. Et ce qui est drôle c’est de recevoir des messages d’encouragement pour me souhaiter une bonne « détox ». Et là, je me suis dit « ouh la la, ça va être difficile » car cela m’a fait encore plus réaliser que le téléphone est bel et bien un lien important entre mes proches et moi-même et que même prévenir ses proches de cette envie de couper n’est pas chose si simple.

Mon bilan de ces 10 jours de « Détox Digitale »

Cela n’a pas été si simple au départ. C’est un peu comme sortir de sa zone de confort puisque j’ai changé mes habitudes, celle de ne plus vouloir avoir mon téléphone comme « compagnon de route » dans mon quotidien et de réutiliser mon temps à faire autre chose que de « scroller » sur Facebook, Instagram et autres sites internet.ma détox digitale

Durant les 2 premiers jours de ma detox, j’ai vite réalisé que mon téléphone était bel et bien mis de côté et me suis alors demandé « vais-je résister à la tentation de le reprendre ? ».

Eh oui, durant ces quelques jours j’ai vraiment réalisé ma dépendance pour mon téléphone.

Pourtant, je dois dire que je n’ai pas ressenti un vrai manque de ne pas avoir mon téléphone avec moi et avoir une envie particulière d’ouvrir telle ou telle application, bien au contraire. J’étais vraiment décidé à faire cette coupure pour mon bien-être et mon besoin personnel.

Durant cette coupure, je me suis beaucoup baladé sans sac (moi qui a pour habitude de prendre un sac à dos pour apporter mon appareil photo et autres affaires, ça fait bizarre !), j’ai beaucoup joué avec mon petit girafon, j’ai lu plusieurs livres en seulement quelques jours (quel bien fou !), j’ai profité du grand girafon. C’est ça la vie : profiter du moment présent et des gens qu’on aime.ma détox digitale

Puis, après ces 10 jours de coupure, la question que je me suis posée était : « s’est-il passé quelque chose de spécial » ?ma détox digitale

La réponse est NON ! Finalement, à part mes contacts qui ont partagé leurs photos de vacances ou encore mes amis qui m’ont écrit sur whatsapp ou bien partagé leurs plus beaux clichés sur Instagram, je dois avouer qu’il ne s’est pas vraiment passé grand-chose de mon côté. Certes, j’ai reçu des messages mais j’ai essayé de ne pas répondre dans l’immédiat…du moins j’ai appris à ne pas répondre du tac au tac mais pluôt quand j’en ai envie.

  • J’ai aussi remarqué que je n’ai pas eu besoin de recharger plus d’une fois par jour mon téléphone. Eh oui, avec une telle activité avec mon téléphone, au revoir petit chargeur de batterie externe qui était dans mon sac à main en cas de batterie déchargée.
  • J’ai également réalisé que malgré le fait que j’avais pour habitude de tout partager (comme dans mes stories d’Instagram par exemple), j’ai vite pris l’habitude de ne plus partager sur les réseaux et maintenant de partager ce que j’ai vraiment envie de partager sans me sentir « obligée » de partager à cause des nouveaux algorithmes des réseaux sociaux dont le crédo est « plus tu postes et plus tu commentes, meilleure sera ta visibilité ». Coralie du blog Elles en Parlent évoquent très bien de cet algorithme si cela vous intéresse.

Pourtant, je dois avouer que c’est grâce aux réseaux sociaux que je garde contact avec mon entourage et certains proches aux quatre coins du monde, que j’ai fait la connaissance de nouveaux voyageurs et blogueurs passionnés et avoir de belles opportunités professionnelles grâce à ce que je fais avec « La Girafe qui Vole ».

Internet est magique…A moi maintenant de l’utiliser différemment désormais.

Faire cette « detox digitale » a été pour moi comme une satisfaction de me dire « je me suis écoutée et j’ai réussi à faire ce que je souhaitais » et ainsi d’une certaine manière : R-A-L-E-N-T-I-R.ma détox digitale

Ralentir m’a donné du recul et m’a redonné de l’énergie. C’est pourquoi depuis la fin de ma coupure, j’ai pris 3 nouvelles résolutions (c’est déjà pas mal, non ?!) pour débuter cette rentrée :

  • Me remettre à la méditation plusieurs fois par semaine comme je le faisais avant
  • Marcher moins vite (on me le dit souvent que je marche bien trop vite)
  • Ne pas réinstaller l’application Facebook sur mon téléphone mais uniquement sur mon ordinateur.

ma détox digitaleVais-je réussir ? Je n’en sais trop rien. Je ne me mets pas la pression et vais continuer dans cette démarche de « detox digitale » en :

  1. Laissant mon téléphone dans mon salon au moment du coucher
  2. Laissant mon téléphone le temps d’une balade lors d’un week-end en famille ou entre amis
  3. Mettant mon portable en silencieux lors de mes heures de travail pour éviter les distractions
  4. Ne pas réactivant les notifications (et ça, cela fait un bien fou de ne plus avoir son portable qui vibre et sonne sans cesse)

Mes quelques conseils pour réussir sa « Détox Digitale »

Tout d’abord, il est important de ne pas être dans l’excès dans son souhait de faire cette coupure du téléphone. Mais plutôt de trouver des « degrés » de déconnexion pour que ce ne soit pas brutal et difficile pour vous. Et soyons honnête, avec la vie que chacun mène, il est tout de même très difficile de se déconnecter de la « vie » à 100%.ma détox digitale

Puis, je vous conseillerai de « classer » les applications et outils que vous utilisez sur votre téléphone au quotidien selon votre fréquence d’utilisation tout en faisant dans la douceur. Par exemple, moi qui utilise beaucoup whatsapp, je savais que supprimer définitivement cette application ne pourrait pas être possible pour réussir ma première « detox digitale ». C’est pourquoi pour ralentir avec cette application, j’ai déplacé l’icône sur une autre page que celle de ma page d’accueil. Vous pouvez également mettre cette appli dans un dossier qui regroupe d’autres applis dont vous voulez vous déconnecter un peu.

Débuter une « détox digitale », c’est aussi se demander pourquoi vous souhaitez la faire ? Quelle est votre vraie motivation ? Combien de temps seriez-vous capables de ne pas toucher à votre téléphone ?

L’important dans tout cela est de ne pas se mettre la pression et d’être raisonnable dans les choix que l’on prend car soyons honnêtes, je pense qu’on est tous accros à nos smartphones à des niveaux ou des degrés différents, n’est-ce pas ? Tristan Harris, un ancien ingénieur chez Google parle de prise de conscience sur cet article très intéressant, à lire par ICI !

Je sais bien que je ne pourrai pas aujourd’hui me passer du Web et des divers réseaux sociaux car cela fait partie aujourd’hui de mon métier pour continuer à vous inspirer, à vous faire rêver, vous évader et gagner ma vie dans certaines misions que je réalise avec passion et envie. Mais j’ai (enfin) compris une chose : je peux enfin reprendre des jours OFF sans me connecter pour mieux revenir en me sentant mieux inspirée et reboostée !

Ça y’est, je me sens prête pour cette rentrée qui s’annonce bien remplie ! Et vous les Girafons ?ma détox digitale

Seriez-vous prêt(e)s de faire à votre tour une « detox digitale » et/ou en avez-vous déjà fait une ?

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Comments

comments

MarlèneM
La Girafe qui vole est un blog de voyage et d'inspiration, un vrai point de rencontre pour les voyageurs en quête d'évasion, d'informations et de conseils sur des destinations que j'ai visité en Afrique et aux quatre coins du monde.

1 Comment

  1. J’ai désactivé toutes les notifications de mon téléphone il y a un an car je trouvais que je perdais un temps monstrueux à tout contrôler. J’ai abandonné Instagram car ce réseau trop chronophage ne me servait à rien (pour moi en tout cas) et j’essaie d’être moins présente sur les réseaux sociaux. Parfois, je me sens coupable d’abandonner les gens qui me suivent ou de ne moins publier sur mon site mais ça fait un bien fou. Pour me recentrer sur moi-même, j’ai commencé le yoga et j’ai décidé d’adopter la technique du Bullet Journal. C’est une aide absolument génial gérer son temps et pour ne pas perdre de vue ce qu’il faut vraiment faire. Je me sens beaucoup plus productive. Depuis quelque temps, j’ai envie de lire, de m’asseoir et de ne rien faire et je crois que je vais m’y mettre 🙂 Félicitations pour ta détox et j’espère sincèrement que tu arrives à tenir tes bonnes résolutions!

Leave a Response

CommentLuv badge

Close