Un blog de voyage qui donne des ailes
voyager en iran
Iran

Voyager en Iran, j’ai répondu à toutes vos questions

Voyager en Iran a été un voyage très bouleversant pour moi. Mais dans le bon sens !

Voyager en Iran a été facile, étonnant, surprenant, magique en termes de rencontres, de partages, de sourires échangés et de dépaysement.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Aujourd’hui c’est le grand départ !vers … l’Iran ! • C’est aux côtés d’une personne que j’ai rencontré grâce à Instagram il y a trois ans et pour qui je suis admirative de son travail de photographe, que je pars découvrir les merveilles d’une des plus vieilles civilisations au monde. • L’Iran, un pays qui abriterait un riche patrimoine comptant près de 17 sites classés au patrimoine Mondial de l’UNESCO et avec une population très accueillante et peut être rêveuse (qui sait ?!). • C’est donc avec Charline @charline.photography que nous nous vous envolons vers Téhéran pour ensuite se rendre directement dans le sud du pays, à Shiraz pour 10 jours d’escapade ensemble. • C’est après le beau voyage de @alexvizeo et @lorismonteux que Charline et moi sommes dit que c’était à notre tour de réaliser l’un de nos rêves de voyage aussi. • J’ai été également émerveillée par les stories et photos de Marie @adayintheworld.fr et Thibault @thibtravel sans oublier aussi celles de @maryzeno ou encore @itwia qui m’ont donné tant envie de découvrir ce pays. • Il me tarde à mon tour de partager mon voyage très prochainement avec vous…tout en profitant pleinement de mon voyage et de l’instant présent. Belle semaine à vous et à très vite ! #iran #traveliran #magazinevacance #lonelyplanet #guide #travelguide #voyageursdumonde #lesfrancaisvoyagent #iran_photographer #iran_photography #voyage #mylittlebox #lagirafequivole

Une publication partagée par ᴹᴬᴿᴸᴱᴺᴱ☮️ (@lagirafequivole) le

Après avoir écrit deux premiers articles sur l’Iran et avoir réalisé une toute nouvelle vidéo de voyage, voici un tout nouvel article sur l’Iran qu’il me tenait à cœur de vous écrire puisque vous avez suivi toutes mes aventures là-bas et vous sembliez montrer une vraie curiosité et un bel intérêt pour la destination. Je me suis alors prêtée au jeu de répondre à toutes vos questions, que vous découvrirez dans ce troisième et dernier article.

J’ai découvert l’Iran en septembre, le temps de 10 jours, aux côtés de Charline, une photographe professionnelle et voyageuse, qui avait aussi pour rêve et envie de découvrir ce pays. Et quelle grande surprise d’avoir pu découvrir ce pays si riche en termes de culture, de rencontres et de dépaysement.

Notre itinéraire en Iran

Jour 1

Vol Paris / Téhéran sur la compagnie aérienne Joon (durée de vol : 7 heures)

(Malheureusement, les compagnies aériennes comme Air France, British Airways et KLM ont annoncé la fin de leurs rotations entre Londres, Paris, Amsterdam et Téhéran à compter de fin septembre dernier. Une des compagnies aérienne qui assurent encore la liaison est Turkish Airlines depuis Paris).

Nuit à Téhéran, à l’hôtel IBIS, juste en face de l’aéroport international. Le prix de la nuit était indécent (170 euros la nuit) et c’est le seul regret que nous avons eu de confirmer cette nuit-là. De plus, nous prenions notre vol domestique le lendemain matin vers Shiraz et nous ne savions pas qu’il y avait deux aéroports à Téhéran (oups !) : l’aéroport international Imam Khomeini et un second aéroport, l’aéroport Mehrabad situé à 1 heure de route de l’aéroport international.

Jour 2

Téhéran ✈ Shiraz

Découverte de la ville de Shiraz.

Nuit à Shiraz dans la guesthouse Sirah Traditional House voyager en iran

Jour 3

Découverte de la ville de Shiraz le matin, en flânant dans les bazars, les rues et en allant visiter la mosquée Nasir-ol-Molk, un lieu de culte traditionnel et aussi un incontournable en tant que voyageurs !  voyager en iran

Puis, l’après-midi en route vers le lac Maharloo situé à 20 minutes au sud de Chiraz. Nous y sommes allées en taxi au départ de Shiraz, avant de nous rendre ensuite à Persepolis. Arrêt de quelques minutes uniquement : l’endroit est improbable et beau à la fois : les lumières sont éclatantes (n’oubliez pas vos lunettes de soleil et de mettre de la crème solaire!) et profitez de la vue avec ce lac rosé et les montagnes en toile de fond. voyager en iran voyager en iranSuivi de la visite de Persepolis, un lieu mythique qu’il est même possible de découvrir avec des lunettes en réalité virtuelle ! Dès que j’ai vu ces lunettes, cela m’a intrigué et j’ai souhaité tenter l’expérience. La location des lunettes est d’environ 350.000 rials et vous permet de découvrir le site d’antan. Magique et encore une fois, très étonnant !

Nous avons découvert ce site en fin de journée. Aucuns touristes dans les environs, seulement des Iraniens qui viennent se retrouver le temps d’une balade en famille ou en amoureux, avec une lumière dorée de fin de journée sur ces vieilles pierres.

Puis, retour vers la gare routière de Shiraz pour prendre notre bus de nuit vers Kerman.

Jour 4

voyager en iranAprès 6 heures de route en bus, arrivée matinale à Kerman. Nous faisons la connaissance de Mohsen qui sera notre « ange gardien » pour les trois prochains jours. Mohsen est un guide Iranien parlant l’anglais et est accompagné de Hossein, Iranien également et (excellent) chauffeur.

Nous voilà prêts pour partir en route pour la région du désert de Kalut pour les 3 prochains jours. 

Immersion dans le désert du Dasht-e-Lut pour voir les Kaluts et découvrir les environs.

voyager en iran voyager en iran voyager en iran

Nuit à la belle étoile dans le désert.

Jour 5

Journée dans la région avec la découverte d’une oasis, puis d’un village abandonné.voyager en iran voyager en iran

Soirée et nuit dans une guesthouse proche du village abandonné.

Jour 6

Réveil aux pieds des dattiers où des locaux sont présents pour ramasser des kilos de dattes sous nos yeux.voyager en iran

Puis, journée dans la région avec l’ascension du volcan inactif du côté de Rayen 

voyager en iran voyager en iran Retour vers la gare de Kerman pour prendre notre train de nuit vers Yazd.

Nuit dans le train (pendant 6 heures).

Jour 7

voyager en iranArrivée à Yazd vers 3 h du matin. Transfert en taxi trouvé à la gare routière vers notre guesthouse et nuit courte.

Découverte de la ville de Yazd. Une de nos étapes préférées. Nous avons aimé son atmosphère, l’aisance de rencontrer des locaux, de se perdre dans les petites rues si photogéniques encore une fois, etc.

Nuit à Yazd à Friendly guesthouse

Jour 8

Découverte de la ville de Yazd.voyager en iran voyager en iran voyager en iran

Nuit à Yazd à la Friendly guesthouse.

Jour 9

voyager en iranBus de journée Yazd – Ispahan (5h de route)

Nuit à Ispahan dans la guesthouse Mahbibi Hostel

Jour 10

voyager en iranDécouverte de la ville d’Ispahan.
voyager en iran voyager en iran voyager en iran

Nuit à Ispahan dans la guesthouse Mahbibi Hostel

Jour 11

Départ vers Téhéran en taxi privé (durée 5 heures de route)

Alors, j’ai répondu à toutes vos questions que j’ai reçu sur mes stories Instagram. Les voici !

Mes réponses à vos 13 questions 

Qu’est-ce que tu as préféré ? As-tu des conseils ?

voyager en iranDifficile de choisir mais je dirai que l’endroit qui pour moi a été une grande claque est le désert du Dasht-e-Lut.

Nous y avons passé la nuit à la belle étoile. C’était vraiment magique.voyager en iran

Pour vivre un périple comme nous l’avons fait, je ne peux que vous recommander Mohsen, notre guide. Il nous avait été recommandé par Alex Vizeo et Loris lors de leur voyage en Iran et par la suite par Marie du blog A Day in The World 

Mohsen est plus qu’un « guide », c’est un homme qui a su nous aider avant et pendant notre voyage et qui s’est plié en quatre pour nous. Il a créé sa propre agence pour amener les voyageurs dans cette région du désert. Nous avons donc découvert cet endroit à ses côtés et aux côtés de son guide, prénommée Hussein.voyager en iran

Je vous parle du rêve de Mohsen sur mon article dédié à mes Portraits de Rêveurs par ICI

Son contact, le voici (n’hésitez pas à le contacter de ma part !) :

Mohsen Mirtajeddini – kermantourguide@gmail.com

WhatsApp : + 98 91 338 70 492

Voici les tarifs pour découvrir la région du désert. Les prix ci-dessous sont par personne.voyager en iran désert

Qu’est que tu as préféré faire en Iran ?

voyager en iranJ’ai vraiment adoré aller à la rencontre des locaux.

C’est si simple de rencontrer les Iraniens, parler avec eux (même si leur anglais est généralement très basique) et de passer du bon temps à leurs côtés, le temps de quelques minutes ou de plusieurs heures. voyager en iranvoyager en iranvoyager en iran

Donc, le conseil que je vous donnerai : n’ayez pas peur d’aller leur parler. Les Iraniens adorent les voyageurs et vous entendrez bien souvent « where do you come from ? » ou encore « do you love Iran » et ils adorent faire des selfies.voyager en iran

Et au contraire, qu’as-tu le moins aimé ?

voyager en iranJe dirai notre dernière étape, dans la ville d’Ispahan. Ce n’est pas le fait que la ville ne soit belle (loin de là !), mais j’ai moins aimé son atmosphère : plus touristique, nous avons été un peu plus sollicitées que dans nos précédentes étapes. De plus, lors de notre venue c’était un jour férié, donc les bazars et sites touristiques étaient presque tous fermés donc c’était mal tombé !

Un autre « élément » que j’ai moins aimé en tant que femme, c’est de porter le voile qui a tout de même été bien contraignant avec cette chaleur quotidienne. voyager en iran

Quel a été ton plus beau moment ?

voyager en iranIl y en a eu plusieurs et nous avons d’ailleurs échangé avec Charline nos 10 meilleurs moments vécus en Iran. Je partage avec vous mes 10 plus beaux instants vécus en Iran :

Best n°1 : le lever du soleil en plein désert

 

Voir cette publication sur Instagram

 

6h du matin. J’étais encore en pyjama (ou dirai-je plutôt en chemise de nuit), les cheveux pas coiffés, sans mon hijab et seule au monde avec Charline. Nous étions là…sur ces dunes rocheuses, après une super nuit à la belle étoile (ça faisait fort longtemps que je n’avais pas aussi bien dormi). Le soleil se levait peu à peu face à nous. 💚Magique ? Oui ça l’était ! 💛Hors du temps ? Carrément ! ♥️Époustouflant ? Oh que oui ! Pour tout l’or du monde, j’aimerai revivre ce moment unique. Je ne peux que vous le recommander lors d’un voyage en Iran : D’Y ALLER et DE LE VIVRE ! 📸@charline.photography • #iran #traveliran #magazinevacance #lonelyplanet #voyageursdumonde #lesfrancaisvoyagent #iran_photographer #iran_photography #voyage #kalut #desert #lagirafequivole #kalutdesert #sunrise #visitiran #voyageursdumonde #travelblog #blogvoyage #voyage #allbornexplorers #frenchroamers #frenchtraveler #sunrise #leverdesoleil

Une publication partagée par ᴹᴬᴿᴸᴱᴺᴱ☮️ (@lagirafequivole) le

Best n°2 : notre trajet de nuit de Kerman à Yazd, à bord d’un train aux côtés des Iraniens

Un trajet insolite aux côtés d’Ali, un jeune étudiant iranien qui s’est comporté comme un vrai ange-gardien lors de ce trajet et Hamid, l’un des rêveurs que j’ai rencontrés. Ce trajet, certes long, et assez fatigant, a tout de même était très enrichissant à leurs côtés. Je ne peux alors que vous recommander de tester l’expérience également !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Faire ce #Portraitdereveur a été un moment très fort dans mon voyage en Iran. Le 15 septembre dernier à 22h01, je suis montée à bord d’un train de nuit au départ de Kerman pour me rendre à Yazd. Mes billets n’étaient pas les mêmes que ceux de Charline, on devait être séparées. Mais nous nous sommes tout de même installées dans l’une des cabines du train pour prendre place et demander aux passagers si il était possible de rester ensemble. Nous sommes donc tombées sur 2 femmes, 1 bébé et 3 hommes dont ce monsieur, prénommé Hamid. Nous étions alors 8 au lieu de 6 passagers dans une petite cabine de train..et sous une chaleur de plomb ! Bien sûr, aucun n’a souhaité nous séparer mais n’a souhaité non plus de quitter sa place pour prendre la mienne. Ce trajet de 5 heures a été merveilleux à leurs côtés et intenses émotionnellement. Personne ne se connaissait excepté une femme avec son bébé et son mari et aucune personne ne parlait anglais excepté un jeune étudiant, l’adorable Ali. Mais lui, Hamid, était discret, il nous observait en silence, il avait dans ses mains un journal de bord (depuis près de 40 ans) qu’il a tenu pendant le trajet. Lorsque je l’ai vu, avec sa frimousse d’homme gentil et son sourire, j’ai alors demandé à Ali de traduire en farsi si il avait un rêve. Ce moment a été mouvementé car le train bougeait, c’était sombre et je n’ai pas réussi à prendre de photos de lui sans que mes photos soient floues et aussi parce que j’étais émue d’avoir mis son rêve sur papier … tellement que son rêve était à la fois bouleversant. Son rêve est finalement celui de tous les Iraniens : montrer que l’Iran est un pays extraordinaire à découvrir avec une culture perse extraordinaire et surtout des Iraniens accueillants et gentils comme lui. J’espère que je pourrai vous démontrer à travers mes prochains articles que l’Iran est un pays vraiment incroyable où je me suis sentie bien, en sécurité et touchée. Charline m’a aidé pour ce faire ce portrait. #Merci . D’ailleurs, durant tout le voyage, elle a pris des photos du backup de mes Portraits de rêveurs et il faudra que je vous dévoile cela ! #iran #traveliran #Portraitdereveur #reve #dreambig #voyageursdumonde

Une publication partagée par ᴹᴬᴿᴸᴱᴺᴱ☮️ (@lagirafequivole) le

Best n°3 : La découverte de la mosquée rose à Chiraz

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Il était 7h35 C’était dans la ville de Shiraz que nous nous sommes retrouvées dans un lieu surprenant : voici la Mosquée Nazir-Ol-Molk. Surnommée la « Mosquée rose » pour ses couleurs, cet endroit attire l’attention, tout particulièrement le matin lorsque des rayons de soleil pénètrent dans la mosquée par ces belles vitres multicolores. Du bleu, du vert, du rouge, du jaune…c’était bluffant ! Heureusement que nous avons eu quelques minutes de répit pour prendre des photos au calme car ensuite, une horde de touristes sont rentrés dans la mosquée et ont envahi le lieu pour prendre une multitude de photos. C’est dommage car cet « épisode » avec tous ces touristes qui ne pensaient qu’à prendre la pause, ont gâché « un peu » ce moment. Heureusement que nous étions arrivées avant qu’ils arrivent tous et que nous avions pu profiter de la beauté des lieux au calme. C’est d’ailleurs ici que Charline a commencé à me donner une multitude de bons conseils en tant que photographe. Nous avions alors pris le temps de découvrir aussi l’extérieur de la mosquée qui vaut également le détour, surtout à la lumière du matin ! #shiraz #mosquee #nazirolmolk #iran #travelblog #traveliran #voyage #travel #architecture #lumiere #reflection #lesfrancaisvoyagent #voyageursdumonde

Une publication partagée par ᴹᴬᴿᴸᴱᴺᴱ☮️ (@lagirafequivole) le

Best n°4 : Rentrer dans la mosquée du Cheikh Loftallah, qui est selon moi l’une de mes mosquées préférées en Iran

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ᴹᴬᴿᴸᴱᴺᴱ☮️(@lagirafequivole) le

voyager en iran

Best n°5: Découvrir l’échoppe où est fabriqué au quotidien le pain traditionnel à Yazd

Sans la vidéo d’Alex et Loris, je n’aurai jamais pu découvrir cet endroit. Pourtant, nous ne connaissions pas l’adresse exacte, mais nous l’avons trouvé, en plein cœur de la vieille ville. En plus d’avoir goûté un pain très bon, les « boulangers » sont d’une gentillesse encore exemplaire. Les locaux se ravitaillent ICI (à la 1:25 min) chaque matin et c’était un vrai plaisir de découvrir ces scènes de vie.voyager en iran voyager en iran

Best n°6 : Une rencontre furtive avec des femmes au pied de la grande Mosquée à Chiraz

C’était rapide mais j’ai été très touché par la bienveillance de ces femmes si souriantes qui souhaitaient seulement savoir si nous allions bien. Étonnant peut-être pour vous, mais j’ai vraiment été touchée de leurs questions et de leur envie de savoir si nous nous sentions bien.

Best n°7 : Découvrir un canyon, une oasis et un village abandonné, tout cela le temps d’une seule journée

Les paysages sont variés en Iran et c’est aussi ça qui est bluffant !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Le 4×4 se gare au bord d’une falaise. Sur le moment, je pense (naïvement) que c’est pour observer la vue. Finalement, notre guide Mohsen nous dit que l’on va partir à l’oasis à pied maintenant. Mon vertige et moi faisons un rapide check : ça ne va pas être possible. Les autres personnes de mon groupe essayent finalement de me rassurer en me disant que le chemin est dur au début mais que très vite, il y a des parois des 2 côtés. Je prends ma peur à la main, et je décide de ne pas rater ça. En-dehors du tout début, la descente se fait finalement facilement jusqu’à la piscine naturelle malgré quelques passages glissants. Le chemin du retour est un peu différent et le guide m’assure plus simple. Jusqu’à ce que…j’arrive devant le vide à droite, un trou à gauche, et un minuscule passage au milieu à franchir. La peur s’empare à nouveau de moi, rien ni personne à cet instant ne peut vraiment m’aider, c’est à moi de contrôler. Après quelques secondes (ok, minutes), je franchis l’obstacle en espérant vraiment que ça en valait le détour. Et quelques mètres plus loin, on arrive là. Devant ça. Un décor de film, quelque chose d’irréel pour moi. L’oasis, ce cours d’eau, ces palmiers, le 4×4 au milieu, le tout au coucher du soleil. Je ne sais pas si la difficulté du trajet a rendu le tout encore plus merveilleux, mais je vais avouer que cette image et l’émotion de découvrir tout ça devant mes yeux restera l’une des plus belles choses vues dans ma vie ✨⠀⠀⠀⠀#charlinephotography #photoeveryday #photooftheday #photographe #ilovemyjob #empara #instalumys #igers #canon #canonphoto #instagood #iran #visitiran #traveliran #iran_photographer #iran_photography #persia ⠀#travel #voyage #photographevoyage #traveltheworld #ailleursetautrement #magazinevacance #lonelyplanet #travelguide #voyageursdumonde #lesfrancaisvoyagent #oasis #kerman #adoberisingstars

Une publication partagée par Charline Eberhardt (@charline.photography) le

voyager en iran

Best n°8 : Notre petit-déjeuner dans une super guesthouse à Chiraz

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Terminons cette belle semaine avec un rêve 🌟C’est dans la ville de Shiraz, notre première étape de notre voyage en Iran, que j’ai fait la rencontre d’Elham.  Elham est une jeune et belle femme qui avait un rêve deux ans auparavant : celui de devenir manager d’un hôtel en Iran. C’est chose faite, puisqu’elle est désormais en charge d’une très belle guesthouse dans laquelle nous avons dormi : la Sirah Traditional House à Shiraz. Les rêves évoluent au fil du temps et Elham me l’a démontré puisque c’est après une histoire d’amour qu’elle a eu … que son rêve d’aujourd’hui est tout autre et c’est le suivant : faire le tour du monde et partir découvrir l’Australie. Pourquoi l’Australie ? Car son ancien amour était australien et le propriétaire de la guesthouse dans laquelle elle travaille, est également Australien.  Un beau rêve, mais bien difficile selon elle de pouvoir le réaliser. Pourtant, en parlant un peu plus avec elle, nous nous sommes rendus compte qu’avec un propriétaire australien, ne serait-ce pas plus « simple » de pouvoir découvrir ce grand pays, qu’est l’Australie grâce à son boss et obtenir un visa touristique plus facilement ? Elle l’a réalisé en effet que son rêve peut être possible à réaliser. Ses yeux étaient bien brillants lors de notre moment…surtout que c’était mon premier portrait que j’ai immortalisé en Iran, et pas des moindres. Elham était douce, à l’écoute et ce fut un moment vraiment agréable. Et pour une fois, je partage aussi avec vous les photos des coulisses de ce portrait immortalisé par Charline. Un grand merci à elle car en plus de ces portraits, ces photos me font au moins un joli souvenir aux côtés des rêveurs que je rencontre! #shiraz #iran #travelblog #sirahtraditionalhouse #bigdream #traveliran #reve #portraitsdereveurs #portraitdereveur #reveur #dream #reve #dreamer #girlpower #tourdumonde #femme #woman #australie #worldwild #voyage #rencontre #blackandwhite #australia #guesthouse

Une publication partagée par ᴹᴬᴿᴸᴱᴺᴱ☮️ (@lagirafequivole) le

Best n°9 : Touchée encore une fois par la petite fille rencontrée dans un caravanserail

C’est elle qui a fait cette petite poupée en laine, que j’ai ensuite offert à mon petit girafon. Un moment doux et encore une fois, très touchant ! voyager en iran

Best n°10 : L’ascension du volcan inactif

C’était un peu dur au départ car nous avons débuté la marche à 11H30, soit le moment où il fait le plus chaud. Je n’avais pas les bonnes chaussures (des stans smith). Mais après 1 heure de marche, nous avons découvert ce paysage

 

Voir cette publication sur Instagram

 

L’Iran c’est aussi être surprise. Surprise par la beauté de la nature comme avec ce volcan inactif du côté de Rayen dans la région du désert situé à l’est du pays. C’est sous une grosse chaleur que nous avons fait l’ascension du volcan pour finalement avoir la surprise de tomber devant ce genre de panorama : un cratère salé et coloré. Si beau encore une fois n’est ce pas ? #iran #traveliran #magazinevacance #lonelyplanet #guide #travelguide #voyageursdumonde #lesfrancaisvoyagent #iran_photographer #iran_photography #voyage #kalut #desert #lagirafequivole #kalutdesert #sunrise #visitiran #voyageursdumonde #travelblog #blogvoyage #voyage #allbornexplorers

Une publication partagée par ᴹᴬᴿᴸᴱᴺᴱ☮️ (@lagirafequivole) le

voyager en iran

Quels sont tes bons plans à suivre ?

voyager en iranNe changez pas tout votre argent en rial. Gardez aussi des euros sur vous et changer votre argent au fur et à mesure de votre voyage.

Faites une photocopie de votre passeport.

Avant de partir en voyage à l’étranger, pensez à enregistrer votre voyage sur le site internet Ariane du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Ce service permet, lors de vos prochains voyages personnels, touristiques ou professionnels, de recevoir des consignes de sécurité. C’est gratuit et ça serait dommage de ne pas le faire.

Une application intéressante à télécharger : l’application Psiphon pour naviguer sur le net tranquillement (car internet est vraiment censuré dans le pays).

Est-ce facile de voyager par ses propres moyens ?

voyager en iranOui très ! Il est facile de prendre les transports en commun car il y a toujours une personne pour vous aider si besoin.

Vous pouvez vous déplacer en Iran en taxi, en bus, en train ou à bord d’une voiture si vous faites appel à un guide.

Quel a été ton budget pour voyager en Iran ?

voyager en iranPour un séjour de 10 jours en Iran, mon budget de voyage a été de 800 euros environ, incluant :

  • Mon billet d’avion Paris / Téhéran : 300 euros
  • Mon billet d’avion Téhéran / Shiraz : 87 euros
  • Nos 3 jours/ 2 nuits dans le désert de Kalut (avec hébergement, transport en 4×4, repas, avec guide et chauffeur) : 240 euros par personne (car nous étions 4 voyageurs au total).

J’ai téléchargé l’application Travel Spend qui permet de suivre ses dépenses de voyage et de gérer son budget au quotidien.

A la fin de notre voyage, le bilan est le suivant : voyager en Iran en tant qu’européen est actuellement très très intéressant. Car lors de notre voyage, la monnaie locale (le rial) s’était beaucoup dévaluée. Nous pouvions alors manger pour à peine 1 euros, voyager en bus pour 4 euros, en taxi pour même pas 1 euros et dormir dans une jolie guesthouse entre 10 et 15 euros par personne / nuit.

L’unité monétaire est le rial iranien. Le système des changes a fluctué entre un et plusieurs taux différents. Le taux de change de la banque centrale est début 2014 : 1 euro = 33 000 rials iraniens. Il existe également un marché libre (bureaux de change agréés par la banque centrale) sur lequel 1 euro s’échange début 2014 autour de 40 000 rials iraniens. Bien que la monnaie iranienne soit le rial, les prix sont assez souvent exprimés en tomans (un toman vaut 10 rials) ou en billet (1 billet = 1000 tomans ou 10 000 rials) » – Site internet 

Une rencontre qui t’a marqué ? 

voyager en iranJ’ai posé la même question à Charline…vous pouvez retrouver la réponse dans mon article « Voyager en Iran avec Charline »

Et ce qui est drôle c’est que nous avons la même réponse finalement.

L’une des rencontres qui m’a marqué est donc celle de Charline. Une personne que je ne connaissais pas tellement avant notre voyage.

« Charline est une personne que j’ai rencontrée virtuellement sur Instagram. C’était en 2015. Puis, nous nous sommes rencontrées pour de vrai, à mon retour d’Afrique du Sud, durant l’été 2016 »

Charline a été une véritable surprise en Iran. Nous avons partagé de beaux moments ensemble et a été une voyageuse exemplaire, attachante et remplie de bienveillance durant ce beau voyage.

Quelle est l’organisation que cela nécessite ?

voyager en iranPas vraiment de grande organisation en amont pour préparer son voyage en Iran. Il faut certes être débrouillard, aimer l’aventure, être ouvert, curieux, vigilant tout de même…et cela devrait bien se passer !

Il est tout de même nécessaire de réserver au moins sa première nuit en Iran pour obtenir son visa. Le restant des nuitées, il n’est pas vraiment nécessaire de réserver à l’avance durant la basse et moyenne saison. A moins que vous souhaitiez absolument un hébergement.

Par contre, durant la haute saison, je vous recommande de réserver à l’avance.

Sinon, bien sûr, vous pouvez faire appel à une agence pour qu’elle puisse réserver chaque étape de votre voyage pour avoir l’esprit « serein ».

Pour découvrir la région du désert comme nous l’avons fait, je vous recommande également de réserver à l’avance votre périple.

T’es-tu toujours sentie en sécurité ? 

voyager en iranOh que oui ! D’ailleurs, en tant que voyageuse, j’ai toujours une part de méfiance lorsque je voyage. Une méfiance qui est à mon sens primordiale pour « ne pas baisser la garde » et me donner les moyens pour que ça se passe bien. Mais, en Iran, la méfiance que je peux avoir habituellement, s’est dissipée au fil des jours. Donc, je me suis vraiment sentie en sécurité en tant que femme. Je ne me suis pas sentie regardée de manière insistante ou malveillante, comme j’ai pu le ressentir parfois dans quelques voyages que j’ai pu faire. Pour bien se « fondre », il suffit à mon sens de bien mettre son foulard sur la tête, de bien couvrir ses chevilles et ses bras et de ne pas transporter de gros matériels photos sur soi ou autre biens matériels imposants et coûteux.

Est-il possible de porter de longues jupes ?

voyager en iranBien sûr. J’ai vu plusieurs voyageuses en jupes longues, amples et aux couleurs sombres. Donc, je dirai oui…du moment que l’habit ne soit pas près du corps et qu’il cache les chevilles.

Qu’est-ce qui est vraiment différent là-bas niveau culture ?

voyager en iranSans parler de la manière de s’habiller et le port obligatoire du voile ou encore des interdits du quotidien dont les premières victimes sont les femmes, je dirai que côté culture, ce qui est différent par rapport à la France, c’est qu’une fois encore, les Iraniens se plient en quatre pour vous, pour vous aider et vous accueillir, toujours avec beaucoup de sympathie ! Je ne dis pas que les Français ne sont pas sympathiques, mais je dois tout de même avouer que les Iraniens ont vraiment le sens de l’accueil !

Qu’as-tu apporté dans ta valise ?

voyager en iranUn voyage en Iran amène vraiment à réfléchir sur le comment faire sa valise. Je me suis tout d’abord fixé à voyager léger comme je l’ai fait l’été dernier.

8 kg d’affaires pour 10 jours de voyage avec mon sac à dos de 50 litres.

A l’intérieur, des tenues déjà préparées en avance, que j’ai enroulées (comme je l’ai montré sur ma vidéo). pour gagner de la place et ne pas me demander chaque matin comment m’habiller.

Car je dois avouer qu’en tant que femme, c’est tout de même contraignant de voyager en Iran. Il faut se couvrir les jambes, les bras et bien sûr la tête avec un foulard. Donc ma valise était remplie de :

  • Pantalons larges et légers,
  • Chemises longues en coton ou en lin (trouvé à H&M pour la plupart),
  • Trois foulards (aux couleurs non criardes et légers)

Sachez que vous pouvez aussi acheter un foulard ou une tunique longue sur place. A Yazd, c’est très simple par exemple de trouver son bonheur ! voyager en iran

Sans oublier :

  • mon sac à dos pour mettre mon appareil photo,
  • des lunettes de soleil,
  • de la crème solaire (car le soleil tape fort),
  • une gourde (je n’en avais pas pris mais Charline en avait une et j’ai remarqué que c’était bien pratique)
  • et bien sûr de bonnes chaussures de marche. Car j’avais apporté mes Stan Smith et des Bensimon pour le côté léger et pratique. Mais il s’avérait que ce n’était pas la bonne option. J’aurai dû opter pour des chaussures légères (comme celles-ci), toujours, mais montantes et idéales pour marcher sur des sentiers de randonnées et/ou en ville.

Bien sûr, j’ai aussi apporté :

  • Mon appareil photo, mon Panasonic Lumix DMC-GX8 (avec du recul, j’aurai préféré prendre mon Canon Reflex 80D que je connais mieux et affectionne plus particulièrement dans la prise en mains).
  • Mon guide Lonely Planet d’Iran: P-R-I-M-O-R-D-I-A-L !
  • Un carnet de note avec un stylo
  • Mon passeport qui doit être valable 6 mois après la date de retour et qui ne doit pas porter de visa israélien
  • Mon visa de tourisme, obligatoire pour les ressortissants français. Il m’a été délivré à la douane, à la sortie de l’avion à l’aéroport de Téhéran. Temps d’attente totale : 45 minutes. D’ailleurs, pour l’obtenir, il faut apporter :
  • Son passeport,
  • 2 photos d’identité
  • Une attestation d’assurance rapatriement valable sur le territoire de la RII (République Islamique d’Iran). J’ai opté pour l’assurance Cap Assistance chez Chapka Assurances. C’est une formule pour les vacances, la prise en charge des frais médicaux est en complément de la sécurité sociale. Chapka Assurance couvre les frais médicaux, le rapatriement, les bagages, les frais de recherche et secours par exemple.
  • La preuve que votre première nuit en Iran a été réservé (email de confirmation par exemple).
  • 75 euros en espèces

Autres infos à ne pas oublier !

Quand partir en Iran ?

En Iran, il fait chaud…surtout en été car les températures peuvent monter jusqu’à plus de 40 degrés voire plus de 50° dans le désert de Kalut, à l’est du pays.

Nous sommes parties en Iran en septembre et les températures étaient donc plus clémentes qu’en plein été. L’idéal serait aussi de partir au printemps. L’hiver peut être aussi sympa puisque c’est la basse saison (Alex Vizeo a découvert le pays fin février ou encore Marie qui elle, a découvert le pays en avril )

L’idéal est de partir au printemps ou à l’automne lorsque les températures sont plus clémentes. Les hivers peuvent être très froids, mais vous pourrez y voir les montagnes enneigées et même skier en Iran.

A (re)lire et à (re)découvrir

  • La toute nouvelle vidéo de Charline, à découvrir ICI
  • Relire mes Portraits de Rêveurs en Iran : sept portraits de rêveurs de femmes et d’hommes rencontrés en Iran et à qui j’ai demandé de me raconter leurs rêves…

Mes Portraits de Rêveurs en Iran

  • Relire mon article « Voyager en Iran avec Charline » où je partage avec vous sa vision de notre voyage en Iran, ce qu’elle a aimé, ce qui lui a inspiré en tant que voyageuse et photographe, ses conseils et aussi vous démontrer que voyager en Iran lorsqu’on est des femmes, c’est possible!

Voyager en Iran avec la photographe et voyageuse, Charline

  • L’article utile écrit par Marie sur « demander son visa aux Etats-Unis après un voyage en Iran »

Visa pour les Etats-Unis après un voyage en Iran

  • L’article également complet du blog Wait and Sea pour préparer son voyage en Iran
  • Les Vlogs en d’Iran d’Alex et Loris avec leurs 4 épisodes. Leur tout premier est à découvrir ICI 
  • Et aussi ma toute dernière vidéo qui retrace mon voyage en Iran

NB : merci encore une fois à Charline pour certaines de ses photographies que j’ai utilisées pour accompagner mes articles en Iran ainsi que sur ma vidéo. 

You Might Also Like...

No Comments

    Leave a Reply

    CommentLuv badge