Swaziland

Cher Swaziland…{Lettre ouverte & Carnet de Photo}

1399 views
voyage swaziland

Cher Swaziland, petit pays enclavé en Afrique du Sud, ce n’était pas prévu que je vienne te rendre visite lors de mon voyage dans le Kwazulu-Natal.
voyage swazilandCher Swaziland, je suis restée sur tes terres pendant près de 24 heures. Le temps pour moi de passer à la frontière et d’ avoir ton approbation pour entrer et emprunter ensuite des routes vallonnées pour passer quelques heures et y rester pour la nuit.

Cher Swaziland, j’ignorais que tu étais le pays le plus fauché d’Afrique et le plus touché par le Sida (± 25% de la population).

Quelle tristesse …

Que sait-on finalement de toi, Cher Swaziland ?
Tout d’abord, le roi actuel qui se nomme le roi Mswati III, mène une dictature et est le dernier monarque absolu d’Afrique. Il est aujourd’hui mondialement connu pour la fête des vierges (entre autre!). Il s’agit d’une fête où ton roi choisit sa future épouse chaque année. Il aurait 14 femmes au total. Quant à sa fortune, elle serait estimée à 200 millions de dollars. Un comble! C’est dur à accepter lorsque j’apprends que 60% de la population vit sous le seuil de la pauvreté au Swaziland.

Malgré cela, Cher Swaziland, je souhaitais écrire un article sur toi et sur ce que tu as à offrir pour les voyageur(se)s qui viendraient te découvrir. Alors certes, je te connais très peu finalement puisque je n’y suis restée que 24 heures mais voici ce que j’ai pu découvrir et ce que je conseillerai aux voyageur(se)s comme moi.voyage swazilandEn l’espace 24 heures, j’ai été de suite séduite par tes pays montagneux avec tes milliers de collines environnantes et verdoyantes. Les routes sont belles et offrent de beaux paysages vallonnés et de sublimes panoramas. Cher Swaziland, bravo pour cette nature qui est préservée et pour ton accueil qui est chaleureux.voyage swaziland
Cher Swaziland, tu offres une jolie variété de belles choses à faire et à découvrir : l’observation de la faune et de la flore (dans le Parc Hlane ou Mkhaya Game Reserve), la possibilité de faire des activités sportives comme des balades en vélo au Mlilwane Wildlife Sanctuary par exemple, du rafting sur le fleuve Maputo, sans oublier les chemins de randonnée dans les réserves naturelles (comme Malolotja Nature Reserve au nord ouest du pays) et ta richesse culturelle.voyage swazilandvoyage swazilandCher Swaziland, je suis arrivée dans ton pays par le poste de frontière à l’ouest du pays donc je ne parlerai de toi que dans ce coin : l’ouest du Swaziland.voyage swaziland
Cher Swaziland, cela a été assez rapide de rentrer dans ton pays : un passeport est obligatoire (of course !) ainsi que deux ou trois pages vierges pour obtenir les cachets d’entrée et de sortie. Pas de visa requis !
Nous avons ensuite emprunté des routes goudronnées et avons croisé de nombreux écoliers sur notre route.voyage swaziland
Cher Swaziland, j’ai été aussi séduite par tous les paysages si changeant et éblouie par toute cette lumière qui règne. Plus on roulait, plus le soleil descendait pour avoir finalement un ciel rose-orangé en fin de journée. Magique !voyage swaziland
Les gens que nous croisions en chemin sur les routes nous saluaient et nous avions qu’une envie, celle de nous arrêter pour parler avec eux.voyage swaziland voyage swaziland
Pour avoir de beaux panoramas sur votre route, je vous inviterai à emprunter les routes suivantes (Les “scenic roads” comme on dit en anglais) :voyage swaziland voyage swaziland voyage swaziland

Cher Swaziland, tu es aussi connu pour ton artisanat de qualité. Nous nous sommes donc arrêtés dans deux endroits qui sont d’ailleurs des étapes idéales pour aller à la rencontre d’artistes locaux et de faire un peu (ou beaucoup) de shopping.
Gone Rural : c’est un projet de commerce équitable “qui fait vivre plus de 750 femmes des montagnes alentours ainsi que leurs familles” et qui ont développé au fil du temps un savoir-faire mondialement reconnu dans la vannerie de l’herbe lutindzi et du sisal. L’endroit est situé au sud de Mbabane et on y découvre plusieurs boutiques d’artisanat qui vendent de belles pièces. Ce que j’ai d’ailleurs rapporté en souvenir de cet endroit est cette pochette qui ne laisse pas indifférente les personnes qui la découvre pour la première fois. Je vous présente ma pochette recyclée (à partir d’un paquet de chips) made in Swaziland ! Elle vous plait ?voyage swaziland

Autre endroit à découvrir dans le Swaziland : le complexe de Ngwenya Glass (avant d’arriver sur Mbabane ou après) qui offre la possibilité de découvrir le travail du verre. Dans cet endroit on peut découvrir des petites boutiques comme :
Quazi Design qui est un beau projet de réinsertion qui recycle le papier des journaux ou magazines en bijoux (boucles d’oreilles, collier etc). Grace à ce projet, des femmes ont trouvé un emploi stable !
Il y aussi l’art du sisal* avec la coopérative de vannerie de Tintsaba qui a permis à plus de 1.000 femmes de vivre de l’artisanat et devenir de vraies artistes d’exception dans le tissage et la conception de pièces.
(*Le sisal est une fibre naturelle épaisse et solide que les artisans Swazis vont tresser et recouvrir de coton)
(NB: Si vous aimez l’art africain, je vous invite à jeter un coup d’œil par ici sur un article dédié à 8 artistes africains que j’ai écrit il y a quelques semaines !)

Cher Swaziland, j’ai aussi pu remarquer de nombreuses forêts avec quelques usines de transformation du bois que l’on peut croiser sur notre trajet.voyage swaziland voyage swaziland
Et puis d’un coup, Cher Swaziland, le temps s’est vite gâté…le brouillard était de la partie m’empêchant alors de continuer à prendre des photos. Il a fallut se dépêcher pour rentrer avant que la pluie ne tombe. J’arrive alors au Foresters Arms, une adresse sympathique en pleine nature. L’accueil y est très sympathique et on y mange très bien. Malgré la proximité des chambres entre elles, ce n’est pas si bruyant que cela et c’est une étape parfaite pour y passer une nuit ou deux comme je l’ai fait avant de rentrer vers Johannesburg.

Le lendemain, le brouillard était parti et il était temps pour moi de sortir du pays, Cher Swaziland (par l’une des sorties à l’ouest : Ngwenya / Oshoek).

Cher Swaziland, cher pays souvent négligé par les voyageurs, j’ai aimé cette visite éclair où je me suis sentie en sécurité et me sentir dans un pays hors des sentiers battus et authentique avec la sensation qu’il n’y avait aucun touristes aux alentours.

Cher Swaziland, j’espère que nous aurons l’occasion de se redécouvrir plus longuement une prochaine fois, qui sait ?voyage swaziland

A bientôt !

Et vous, connaissez-vous le Swaziland ? N’hésitez pas à commenter (ça me fera bien plaisir :))

Mots clés qui ont permis aux internautes de découvrir cet article:

  • artisanat swazi au swaziland
  • artisanat swaziland
  • rafting fleuve maputo
  • rapides du fleuve de maputo swaziland

Comments

comments

MarlèneM

La Girafe qui vole est un blog de voyage et d’inspiration, un vrai point de rencontre pour les voyageurs en quête d’évasion, d’informations et de conseils sur des destinations que j’ai visité en Afrique et aux quatre coins du monde.

Leave a Response

CommentLuv badge

Close