Un blog de voyage qui donne des ailes
portrait de rêveur nanterre
Mes Portraits de Rêveurs

Une belle rencontre entre (jeunes) rêveurs à Nanterre

Instagram offre parfois de belles surprises. C’était le cas en début d’année. Charlotte est tombée par hasard sur mes Portraits de Rêveurs sur mon compte Instagram. Elle m’a  dit qu’elle est de suite tombée sous le charme de mes portraits et des messages que je souhaite véhiculer à travers ces rêves que j’ai immortalisés depuis près d’un an et demi.

« Cela faisait un petit moment que je souhaitais travailler autour du bonheur et du rêve avec mes élèves, appuyé sur le documentaire Human de Yann Arthus Bertrand. Nous réfléchissions à ce projet avec Malik, éducateur dans mon établissement,  lorsque je suis tombé sur le compte instagram de « La Girafe qui Vole ». J’ai eu un coup de coeur pour ses photos et la diversité des rêves que l’on pouvait y découvrir. Je lui ai demandé si on pouvait utiliser quelques unes de ses photos en classe pour travailler la notion de rêve avec mes élèves et naturellement elle m’a proposé de s’investir dans ce projet. Nous avons échangé puis j’ai eu la chance de rencontrer Marlène  afin de discuter de ce beau projet que je souhaitais mener en classe et elle a proposé de venir gracieusement rencontrer mes élèves et partager ce moment avec eux » – Charlotte

Une rencontre particulière à Nanterre

Donc, c’était le Mercredi 28 mars dernier. Sous une pluie battante en région parisienne à Nanterre, que Charlotte m’avait donné rendez-vous à 8H30. Elle m’avait donné plus précisément rendez-vous à l’Institut Médico-Educatif Balzac pour rencontrer une classe de 7 élèves. Charlotte travaille au sein de cette école aux côtés de ces jeunes et a souhaité que je l’accompagne dans l’un de ses projets liés au bonheur avec ses élèves.

Cette école n’est pas comme les autres écoles « classique »;  c’est une école dite d’« accueil de jour éducatif et pédagogique », accueillant « des jeunes qui ont des troubles du comportement et des difficultés sociales et qui ont vocation à entrer dans le milieu professionnel » .

Une rencontre, un débat philosophique, un échange 

Une matinée sous le signe de l’échange, en petit comité pour parler de rêve et de bonheur. Très vaste sujet philosophique voire même complexe.

Le but de cette matinée : échanger, discuter, donner son avis, sans juger, sans couper la parole, sans se moquer et parler de RÊVE.

Je suis alors rentrée dans la classe puis peu de temps après, les 7 élèves sont arrivés. Nous étions au total 7 jeunes, Charlotte une professeure des écoles, Malik un éducateur et moi-même (et mon appareil photo que j’ai finalement sorti bien plus tard dans la matinée).

Tout d’abord surpris de savoir que je venais spécialement pour eux pour les rencontrer et sans rien attendre en retour, la timidité et la gêne ont d’abord pris le dessus dans la classe.

Nous leur avons posé les premières questions sur le rêve avec :

« Qu’est-ce que le mot rêver ?»

portrait de rêveur nanterre

« Qu’est-ce que le mot « rêve » évoque pour vous ?»

portrait de rêveur nanterre

« Est-ce qu’un rêve prend tout son sens dans l’irréalisable ?»

portrait de rêveur nanterre

Je me suis vite rendu compte que ces jeunes face à moi ne s’étaient pas posé la question suivante : « ai-je vraiment un rêve » ?

Ce matin-là donc, nous avons beaucoup échangé, discuté, souris, rigolé, avons eu la larme à l’œil…TOUS ENSEMBLE. Une matinée pleine de sens et riches en émotions. C’était également un moment rempli de bienveillance et de partage comme je les aime. C’est pourquoi, j’ai souhaité écrire un article par ici pour partager ce moment hors du commun à leurs côtés et les remercier d’une certaine manière de m’avoir fait confiance pour mon projet de Portraits de Rêveurs qui me tient tant à coeur. portrait de rêveur nanterre

J’ai compris que pour ces jeunes, le rêve est presque impossible, inaccessible et qu’ils ne se donnaient pas particulièrement le temps, l’occasion et peut-être l’envie de se poser la question.

D’ailleurs, pourquoi pensons-nous parfois que rêver est perçu comme impossible ? Par manque de confiance en soi ? Par manque de temps ? Par manque d’intérêt ? Ou tout simplement parce que chacun a une vision du rêve différente ?

Car oui, le rêve pour certains peut être vu comme « quelque chose » qui ne doit pas se réaliser par exemple. C’est ici qu’on atteint la frontière un peu floue entre le rêve et le fantasme.

En Tanzanie, lorsque j’avais posé la question à Nairowa, le chef Maasaï, il m’avait avoué que dans son dialecte, le mot « rêver » est de dormir et de penser dans son sommeil et non comme moi je le perçois.

Je perçois le mot rêve comme un objectif de vie qui amènerait à une certaine détermination, une envie ou une motivation pour pouvoir réaliser son rêve et donc se donner les moyens de le réaliser.

Pourquoi absolument rêver ? Pour être encore plus heureux ? Fier de soi ? Pour donner un peu plus de sens à sa vie ? Je n’ai pas la réponse…l’un de mes derniers rêves que j’ai réalisé, celui d’aller voir les gorilles en Ouganda, m’a apporté beaucoup de joie dans ma vie et aussi de reconnaissance pour ceux qui m’ont donné cette chance de le réaliser.

Après avoir débuté cette discussion autour du mot rêve, nous avons regardé un extrait du film HUMAN où nous avons écouté cet homme Africain qui rêvait d’acheter une moto neuve. Son enthousiasme, sa joie d’avoir réalisé son rêve (et donc d’avoir acheté sa moto toute neuve) a beaucoup surpris et ému les jeunes en classe. Pourtant, n’est-ce pas cela le bonheur ? Celui de réaliser son rêve quel qu’il soit ?

Après avoir visionné cet extrait, j’ai réalisé que cela les avait peut-être aidé à mieux penser à leurs rêves.
Car penser à son rêve n’est pas chose facile. Lorsque je pose la question aux rêveurs que je rencontre, la plupart voire la majorité me dit « Ouh la la, mais ce n’est pas facile comme question. Attends laisse-moi réfléchir ».

Au fil de la matinée, les langues ont commencé alors à se délier pour faire place à plus d’échanges, de sourires et moins de timidité.

Nous avions affiché sur les murs quelques portraits de rêveurs, comme celui d’Emeline, Caroline, Diana, Claudine, Jérôme, etc.
Puis, nous leur avons proposé de piocher « à l’aveugle » des photos de Portraits de Rêveurs que j’avais imprimé pour ensuite parler un à un des Portraits qu’ils ont piochés et moi leur raconter l’histoire de ma rencontre avec ces Rêveurs et si le rêveur aurait réalisé son rêve ou non.
J’ai pensé à toutes ces rencontres que j’ai fait depuis octobre 2016.
Ce fut avec beaucoup d’émotions que j’ai évoqué le rêve de Didier qui, après quelques mois, a réalisé son rêve. Ou encore celui d’Adrien qui se dit bien trop souvent qu’il n’a pas encore réalisé son rêve mais qu’il n’oublie pas et ne désespère pas d’un jour, de le réaliser. J’ai également raconté l’anecdote de ma rencontre avec Jibé qui rêvait de rencontrer Michael Jordan et avec qui nous avions pas mal ri lors de la prise de la photo, ou encore Elodie qui rêverait de s’installer à New York et qui a tant parlé à certains jeunes ce matin-là. Puis, ils ont découvert le portrait de Ginyanyi qui rêverait « d’avoir une autre épouse et d’autres vaches ». Un rêve qu’ils ont trouvé surprenant…car ils ont réalisé aussi que tout le monde rêve, qu’on soit à Nanterre, en France, en Afrique ou ailleurs.
Ils ont même été surpris par le portrait de Louise, âgée de 4 ans lorsque j’ai pris la photo et où ils se sont tous rendus compte qu’il n’y avait finalement pas d’âge pour rêver.

portrait de rêveur nanterre

Parler de rêve, surtout parler de son propre rêve est très personnel. Loin de moi de rentrer dans la vie de chacun… Selon moi, parler de rêve c’est pouvoir s’inspirer mutuellement, partager une pensée, un avis, un sourire, une larme, et bien plus finalement…et tout cela le temps de quelques minutes. Intense, c’est le mot de toutes ces rencontres.

Généralement, le rêve n’amène pas à ressentir de la tristesse, de la nostalgie et ne devrait pas non plus amener à la frustration et à la culpabilité. Je trouve qu’au contraire, parler de son propre rêve pousserait à se donner des ailes et du « courage » pour un jour le réaliser, ou du moins essayer.

Après quelques heures de discussion, j’ai alors sorti mon appareil photo et j’ai parlé en tête -à-tête avec ces jeunes.
Sheurley a été la première à vouloir me parler de son rêve, puis Yasmine, puis Hamet etc.

J’ai le plaisir donc, de vous présenter sept portraits de ces jeunes rêveurs que je remercie pour leur confiance et leur envie et d’avoir joué le jeu avec moi pour parler de leur propre rêve.

Les 7 Portraits de (jeunes) Rêveurs 

Sheurley

portrait de rêveur sheurley

Voici Sheurley, la première rêveuse à avoir jouer le jeu pour partager avec moi son rêve de demain. Sheurley a 18 ans et adore les espaces et les fleurs. Ce qu’elle aime aussi plus que tout, c’est de dessiner des vêtements. Elle aimerait pouvoir alors apprendre la couture, savoir utiliser une machine à coudre qu’elle aurait chez elle et ainsi créer ses propres vêtements pour les donner voire les vendre à des personnes.

Hamethamet portrait de rêveur

Voici Hamet, un jeune homme de 17 ans qui adooooore le football. Il n’a pas longtemps hésité pour me parler de son rêve. Il rêverait un jour d’être ou plutôt de devenir un footballeur. Je lui ai demandé comment il pourrait un jour le réaliser et il m’a alors répondu qu’il aimerait pouvoir s’inscrire à un club de foot l’année prochaine. Je le lui souhaite !

Asmaasma portrait de rêveur

Voici Asma, âgée de 17 ans. Elle a pris son temps pour réfléchir sur son rêve et a d’ailleurs préféré se mettre à l’écart pour mieux y réfléchir. Elle a partagé avec moi deux de ses rêves : celui de rencontrer la bonne personne un jour et aussi de créer une entreprise à Paris dédiée à l’aide à la personne pour aider les gens qui sont dans le besoin. J’ai réussi à immortaliser un sourire, le sien, car ce n’était pas gagné au départ ! Mais au fil de notre discussion, Asma s’est sentie mieux et à l’aise devant mon objectif. Pari réussi !

Fayçalfayçal portrait de rêveur

Voici Fayçal, un jeune homme âgé de 18 ans. Il adore le foot et pleins d’autres choses comme le dessin, les concepts cars. Charlotte m’avait dit que son rêve serait peut-être de prendre l’avion pour aller dans son pays d’origine, l’Algérie. Mais en réalité, lorsque je lui ai posé la question sur son rêve, il m’a parlé de son idole, Ronaldo, qu’il souhaiterait un jour le rencontrer. Je lui ai demandé ce qu’il ferait en premier si il le voyait, il m’a répondu « un selfie ».

Bilelbilel portrait de rêveur

Voici Bilel, un jeune homme de 18 ans. Il adore la moto cross, le football et le rap. Depuis près d’un an, il est épris d’une jeune femme, que j’ai aussi rencontré ce matin là et qui est dans la même école que lui. Vous découvrirez d’ailleurs ce point commun qu’il a avec elle, juste en dessous ! Lorsqu’il a partagé son rêve avec moi, c’était le même qu’il avait partagé en classe. Comme une évidence…

YasmineYasmine portrait de rêveur

Voici Yasmine, une jeune femme souriante, dynamique âgée de 18 ans. Une jeune femme très indépendante et en plus d’être à l’école la journée, elle travaille dans un supermarché les soirs et le week end. Lors de nos échanges sur le rêve, elle rêvait d’avoir une maison en chocolat, de retourner à l’Ile Maurice, de travailler avec des enfants et de se marier avec …Bilel (le rêveur juste au dessus!). Comme une évidence aussi pour elle sans que l’un et l’autre puissent en parler entre eux.

CamilleCamille portrait de rêveur

Voici Camille, une jeune femme, la plus jeune du groupe, âgée de 15 ans. Très débrouillarde et bienveillante, elle aime aider les autres qui sont dans le besoin. C’est aussi une jeune femme réservée qui ne souhaitait pas au départ être prise en photo. Je l’ai rassuré et Charlotte a fait de même par la suite pour pouvoir ainsi immortaliser son joli rêve, celui de voyager dans tous les pays du monde pour voir et observer tous les animaux. Je lui ai demandé dans quel pays elle souhaiterait aller en premier lieu et m’a répondu sans hésitation l’Australie pour voir les kangourous et les koalas.

MalikMalik portrait de rêveur

Voici Malik, un éducateur de l’école et non un élève. Il va fêter bientôt ses 50 ans et son rêve de toujours était de faire le tour du monde. Son tour du monde a lui est de pouvoir aller à la rencontre des locaux, de tous les habitants du monde. Il commencerait bien par l’Algérie puis continuerait son chemin vers d’autres contrées qui le font tant rêver depuis longtemps.

Charlotteportrait de rêveur nanterre

Et voici Charlotte, sans qui cette rencontre n’aurait pas pu avoir lieu. Charlotte a beaucoup de rêves…comme celui d’avoir dans sa chambre un gros sac à dos qui lui permettrait de le prendre à chaque fois qu’elle souhaite voyager ou encore faire le tour du monde. Mais surtout, son rêve de demain est de pouvoir montrer à ses enfants les gens du monde qu’elle rencontrerait lors de voyages en famille pour leur montrer leurs modes de vie, leurs cultures, leurs traditions et ainsi (leur) apprendre « la diversité humaine » si riche et qu’elle trouve si enrichissante dans notre manière d’évoluer.

« Qu’il est touchant de voir autant de bienveillance et de gentillesse chez cette femme qui a su, lors de cette rencontre avec mes élèves, nous aider à les guider et les accompagner dans la découverte de soi. Ces jeunes, l’éducateur et moi-même, sommes ressortis enchantés de cet échange paisible et bienveillant autour du rêve. Merci Marlène, de la part des jeunes comme des adultes, de nous avoir fait vivre un tel moment de partage et merci les réseaux sociaux de permettre de telles rencontres » – Charlotte 

J’espère que cet article vous aura plu. Je profite de cet article pour leur souhaiter beaucoup de rêves à réaliser et en particulier celui qu’ils ont partagé avec moi. J’espère les revoir un jour bientôt pour savoir aussi si cette rencontre leur a fait autant de bien qu’à moi.
Je remercie aussi Charlotte, sans qui cette rencontre n’aurait eu lieu. Et de Malik qui a également aidé dans l’échange et la prise de conscience de tout ce qui a été dit et échangé ce matin-là.

You Might Also Like...

4 Comments

  • Reply
    Karine
    1 avril 2018 at 8 h 33 min

    Superbe article qui donne la pêche et émeut à la fois! Notre jeunesse est belle.

    • Reply
      MarlèneM
      1 avril 2018 at 9 h 19 min

      Merci beaucoup Karine. Un article qui change un peu des autres et qui me tenait à coeur d’écrire 🙂

  • Reply
    Claudine
    1 avril 2018 at 13 h 58 min

    très bel article avec de belles personnes ! rendez-vous bientôt pour d’autres portraits de rêveurs !

    • Reply
      MarlèneM
      1 avril 2018 at 18 h 37 min

      Merci beaucoup maman pour ton commentaire. Je suis bien contente que l’article t’ai plu !

Leave a Reply

CommentLuv badge