1 lieu, 1 cliché

1 lieu, 1 cliché #2

858 views
1 lieu 1 photo #2

Cette fois, c’est un portrait que je vous dévoile à travers ce cliché #2 de la rubrique « 1 lieu, 1 cliché ». Un portrait que j’ai adoré immortalisé. Une émotion et une certaine douceur s’en dégagent . . .

Je vous emmène avec moi en Namibie, plus précisément à Katutura qui est considéré comme le «deuxième visage» de la capitale de Windhoek. Loin des maisons toutes équipées et de la population « blanche » du centre ville de Windhoek, il s’agit là d’un quartier à la vie précaire où dans certaines « maisons » le manque d’eau potable et d’électricité est malheureusement toujours présent.

Il y aurait encore 40 % des habitants à Katutura qui n’auraient pas accès à des maisons en durs mais en tôle (situées en hauts des collines). Chaque jour de nouveaux migrants viennent s’y installer…et Katutura s’agrandit et s’élargit donc au fil du temps. Malgré tout cela, Katutura ne se compare pas avec aux bidonvilles des autres pays africains. La vie y est certes précaire mais le gouvernement a mis en place des projets pour que les habitants aient accès à l’eau, l’électricité et les sanitaires.

A travers cette photo portrait, je vais vous parler d’un projet en particulier qui me tenait à cœur lorsque je vivais en Namibie. Il s’agit de l’association « Kids Soup Kitchen »

Cette association a été créée il y a un peu plus de 13 ans par Kapepo, un Namibien vivant à Katutura. Le but de cette association est de pouvoir fournir et donner à manger aux enfants de Katutura chaque mercredi et dimanche. Ce sont des enfants âgés entre 2 et 13 ans en moyenne et peuvent être entre 30 et 300 enfants.

Le jeune Kapepo essaie de sensibiliser ces enfants à l’hygiène et à l’éducation : pourquoi faut-il se laver les mains ? Pourquoi faut-il aller à l’école ? etc…

Pendant plusieurs dimanches, j’ai pu alors me rendre à Katutura et apporter à mon aide pour cette association: jouer avec les enfants, préparer à manger, faire la vaisselle etc. L’un de mes autres rôles était aussi de leur apprendre à faire comment faire la queue, leur apprendre à rester silencieux et les rassurer qu’ils auront tous à manger, tout en les sensibilisant à bien se laver les mains avant d’aller manger etc.

Partager donc avec vous cette photo est aussi une manière de me rappeler que chaque enfant que j’ai pu croiser, tenir par la main, avec qui j’ai pu jouer, ont changé ma vision de la vie et m’ont apporté une envie particulière de plus les aider et de les aimer à ma manière.

Je leur souhaite le meilleur avenir possible.1 lieu 1 cliché namibie katutura

 

Comments

comments

MarlèneM
La Girafe qui vole est un blog de voyage et d'inspiration, un vrai point de rencontre pour les voyageurs en quête d'évasion, d'informations et de conseils sur des destinations que j'ai visité en Afrique et aux quatre coins du monde.

Leave a Response

CommentLuv badge

Close